Vous êtes une entreprise ?

entreprises - dirigeants

En tant que dirigeant(e), la situation actuelle vous amène à gérer de nombreux sujets, souvent dans l'urgence.

 

La CCI de Limoges et de la Haute-Vienne tente ici de vous donner des éléments concrets pour vous aider à réaliser vos démarches et faire les bons choix, dans un contexte qui ne favorise pas la sérénité.

Pour rester informés, consultez régulièrement notre page dédiée.




Toutes les activités doivent elles cesser si elles ne sont pas « essentielles à la survie de la population » ?

 

Réponse :

Non. Seules sont arrêtées certaines activités (bars, cafés, restaurants, cinémas, centres commerciaux, etc.) qui, parce qu’elles impliquent des regroupements de population, et ne présentent pas un caractère essentiel à la vie de la nation, sont incompatibles avec la lutte contre la propagation du virus. Pour les autres secteurs, le principe est la continuité de l’activité, en appliquant les mesures adaptées. Le gouvernement appelle donc à la responsabilité de chacun, et demande aux salariés de se rendre sur leurs lieux de travail lorsque le télétravail n’est pas possible.


Notre conseil :

Les mesures annoncées pour réduire la propagation du virus ont pour objectif d’interdire tous les regroupement de personnes et limiter au maximum les contacts. Certaines activités peuvent donc tout à fait continuer dès lors que des mesures sont mises en place pour maintenir le respect des gestes barrières.

 

Documents utiles :

 

 

 

Comment mettre en place le chômage partiel ?


Réponse :

Toutes les entreprises dont l’activité est réduite du fait du coronavirus et notamment celles (restaurants, cafés, magasins, etc.) qui font l’objet d’une obligation de fermeture en application de l’arrêté du 15 mars 2020 sont éligibles au dispositif d’activité partielle.
Ce dispositif est activable de manière dématérialisée ICI
Les entreprises disposent d’un délai de trente jours pour déposer leur demande, avec effet rétroactif.


Notre conseil :

Les demandes sont actuellement très nombreuses, elles seront toutes traitées, mais ne vous inquiétez pas de ne pas recevoir vos codes d’accès ou une réponse sous 5 jours comme habituellement. Pour faire face à cet afflux de demandes, le gouvernement a accordé aux entreprises un délai de trente jours pour déposer leur demande, avec effet rétroactif. Si vous ne faites pas parties des activités qui ont l’obligation de fermer, vous devez joindre à votre demande toutes les pièces justifiant du recours à ce dispositif : correspondance avec vos fournisseurs qui annulent leurs livraisons, vos clients qui stoppent leurs commandes…

 

Lien utile


Contacts :

Pour toute demande d’assistance téléphonique gratuite pour la prise en main de l’outil « Activité partielle » :

  • Numéro vert : 0800 705 800 pour la métropole de 8 h à 18 h
  • Pour toute demande d’assistance au support technique par mail

Pour toute demande d’information, vous pouvez contacter l’UD 87 de la Direccte NA :

  • Par téléphone :  0555116600
  • Par mail

 



Quelles sont les mesures de soutien de l’AGS aux entreprises ?

 


Réponse :

Le soutien de l’AGS aux entreprises en difficulté se traduira durant les prochains mois par une mesure visant à accorder des modalités exceptionnelles de remboursement des créances dues par ces entreprises lorsque leurs difficultés économiques seraient générées ou accélérées par la propagation de la crise.


Enfin, l’AGS se mobilisera pour garantir le paiement des avances salariales aux salariés d’entreprises en difficulté impactées, dans un délai maximum de 72 heures, à compter de la réception des relevés de créances salariales établis par les mandataires judiciaires.


Le 19 mars dernier, le Conseil d’administration de l’AGS a décidé d’accorder un soutien exceptionnel aux entreprises, en adoptant plusieurs mesures (faciliter l’adoption de plans de redressement ou de sauvegarde, l’octroi de délais de paiement exceptionnels ou du report des mensualités) applicables rétroactivement à la date du 16 mars 2020 et ce, jusqu’au 30 juin 2020.

 

Lien utile

 

 

Et vous, comment allez-vous personnellement ?

 

Parce qu'être chef/fe d'entreprise c'est avant tout être un individu. Le contexte actuel peut provoquer des situations de souffrances extrêmes, nous vous invitons à pendre contact avec les référents APESA de la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne.

Vos contacts :

  • par téléphone au 0 801 902 287 ou par mail

 

Revenir