Baromètre du commerce de juillet : un climat d'affaires maussade

Pour l’ensemble du panel des commerçants de la Haute-Vienne, les ventes (en valeur) ont marqué le pas. Le chiffre d’affaires a diminué de 3,5 % pour l’ensemble du panel et de 1,5 % pour le panel hors grande distribution alimentaire. La fréquentation a connu un fléchissement de 2,2 % et la diminution du panier moyen demeure une tendance lourde. 

 

Conjoncture dans l'alimentaire
L’alimentaire a souffert d’un temps pluvieux qui n’a pas boosté les achats de boissons ou de glaces.
L’alimentation spécialisée comme la grande et moyenne distribution alimentaire ont d’ailleurs été en
recul. De plus, la baisse des prix des fruits et légumes semble aussi avoir impacté les résultats de ces
secteurs.

 

Dans le non-alimentaire
La conjoncture a été plus hétérogène. Les activités liées à l’aménagement de la maison illustrent particulièrement cette diversité de situations d’un magasin à l’autre.

L’équipement de le personne a maintenu le cap dans sa globalité mais nombreux sont les commerçants ayant constaté une réduction des dépenses de la clientèle, en nombre comme en valeur. Juillet aura été un mois mi-figue mi-raisin dans le bricolage-jardinage et plutôt médiocre pour les ventes de livres. Enfin, la branche santé reste orientée à la baisse.

 

Par zone géographique, l’évolution de l’ensemble du panel est la suivante :

  • Ville de Limoges et sa première couronne : - 2,3 %
  • Hors agglomération de Limoges : - 4,7 %

Variation sur un an de l’indice Insee des prix à la consommation (hors tabac) : + 0,4 %.

 

Consulter les mois précédents

Revenir