Formations

Financer sa formation

Le Compte personnel de formation

Vous êtes salarié du secteur privé ? Vos droits d'accès à la formation changent avec la création d'un Compte personnel de formation.

Le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF). Grâce à ce nouveau dispositif, vous pouvez :

  • ouvrir un compte en ligne qui sera crédité en mars 2016 des droits acquis en 2015 et sur lequel vous pourrez ajouter le solde des heures du DIF de 2014 afin de les utiliser en priorité dans le cadre du CPF.
  • bénéficier d'un entretien individuel obligatoire tous les deux ans qui a pour objectif, avec votre employeur, d'envisager vos perspectives professionnelles.
  • acquérir, selon la situation de chacun, une qualification, des connaissances de base ou un accompagnement à la Validation des acquis de l'expérience.

 

Le CPF comment ça marche ?

  • Le Compte Personnel de Formation est attaché à la personne. Concrètement si vous quittez l’entreprise, votre Compte Personnel de Formation vous suit. Et continue de s’alimenter au sein de la prochaine entreprise dans laquelle vous serez employé.

 

  • Si vous avez choisi une formation et que votre compte est suffisamment approvisionné, votre formation sera prise en charge par vos crédits. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez compléter ou bénéficier des autres dispositifs de financement de formation
 

Qui peut bénéficier d’un Compte Personnel de Formation ?

  • les jeunes à partir de 16 ans
  • les salariés sous contrat de travail de droit privé, dont les salariés agricoles
  • les personnes à la recherche d’un emploi, inscrites ou non à Pôle emploi
  • les personnes accueillies dans un établissement et service et d’aide par le travail (Esat).

 

Et les formations de la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne ?

Pour savoir si les formations de la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne peuvent bénéficier du CPF, n’hésitez pas à nous contacter au 05 55 45 16 16

 

 

Demander un congé individuel de formation

Principes

Le CIF (Congé individuel de formation) permet au salarié d’obtenir une autorisation d’absence pour suivre une formation de son choix pendant les heures de travail. La formation suivie dans le cadre du CIF peut n’avoir aucun lien avec le poste occupé et se déroule pendant le temps de travail. 

 

Les bénéficiaires

 

  • Tous les travailleurs liés par un contrat de travail à un employeur, que ce dernier soit public ou privé.
  • Les salariés en CDD peuvent bénéficier du congé dans des conditions spécifiques, à savoir justifier d’une ancienneté de 24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié au cours des 5 dernières années, dont 4 mois, consécutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois.

 

Un intérimaire peut bénéficier d’un CIF s’il peut justifier de 1 600 heures de travail au cours des 18 derniers mois dont 600 heures dans l’entreprise de travail temporaire où il fait sa demande.

 

Modalités

 

Le salarié doit formuler sa demande par écrit auprès de sa hiérarchie (60 jours à l’avance pour un stage de moins de 6 mois et 120 jours à l’avance pour les formations continues de 6 mois et plus). La demande doit indiquer la date de début du stage, sa durée et l’organisme de formation. L’employeur doit donner sa réponse dans les 30 jours

 

Le salarié doit également adresser à l’organisme paritaire agréé au titre du CIF (FONGECIF ou OPACIF) dont dépend l’entreprise une demande de prise en charge du salaire et des frais de formation.

 

La rémunération (80 % du salaire antérieur ou 90 % dans certains cas particuliers) est versée par l’employeur qui est ensuite remboursé par l’organisme par l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF.

 

 

LA PÉRIODE DE PROFESSIONNALISATION

Elle s’adresse à certaines catégories de salariés en contrat à durée déterminée qui souhaitent acquérir des compétences supplémentaires afin d’évoluer sur un poste ou de prendre d’autres responsabilités au sein de l’entreprise.


Toutes nos formations sont accessibles en période de professionnalisation.

Prenez contact avec un conseiller qui vous orientera sur vos droits.

 

 

LA VAE, QU'EST CE QUE C'EST ?

La Validation des Acquis de l’Expérience (ou V.A.E.) est un droit individuel instauré par la loi de modernisation sociale parue le 17 janvier 2002. Elle ouvre la possibilité d’obtenir un titre ou diplôme sur la base d’une expérience professionnelle, et non plus seulement au terme d’un parcours de formation.

 
A quelles conditions pouvez-vous en bénéficier ?
Seule condition exigée : pouvoir justifier de l’expérience professionnelle d’au moins 3 ans, en rapport avec le titre ou le diplôme visé. 

Cette expérience peut avoir pour cadre une activité salariée, non salariée ou bénévole, exercée en mode continu ou non. Elle doit être jugée recevable par l’établissement qui délivre le titre ou le diplôme.

 
Quel est le public concerné par la V.A.E. ? 
- salarié (CDI, CDD,…) 
- non salarié (commerçant, artisan, travailleur indépendant,…) 
- demandeur d’emploi 
- toute personne souhaitant acquérir un diplôme, un titre homologué ou une certification.

 
Pouvez-vous être aidé à préparer le dossier de candidature à la V.A.E. ?
Vous pouvez bénéficier d’un accompagnement, notamment pour vous aider à décrire les activités exercées et les mettre en relation avec celles exigées par le diplôme ou titre visé. 

 
La V.A.E. est-elle payante ? 
La V.A.E. a un coût dont le montant est variable : frais liés à l’instruction du dossier, à l’accompagnement et à la présentation devant le jury. 

La V.A.E. fait partie du champ de la formation professionnelle continue. Elle peut donc faire l’objet d’aides financières dans le cadre des dispositifs légaux de formation. 

Prise en charge possible.

Où déposer votre demande ? 
La demande initiale est à déposer auprès de l’établissement délivrant le diplôme ou titre. 

C’est cet établissement qui vérifie la recevabilité de votre demande : à savoir la durée et la nature de votre expérience en lien avec le diplôme ou titre visé. Ce n’est qu’une fois votre candidature déclarée recevable que le dossier peut être constitué et déposé. 
 

Les écoles de la CCI proposant la VAE

Vous pouvez prétendre à une Validation des acquis de l'expérience pour les écoles suivantes :