Ville de Limoges : une charte d’occupation commerciale du domaine public

La Ville de Limoges met en place une charte d’occupation commerciale du domaine public avec pour objectifs de
 

  • Conserver et valoriser le patrimoine de Limoges, classée Ville d’art et d’histoire depuis 2008 et en ZPPAUP (future AVAP), à l’origine de l’attractivité du centre‑ville ;
  • Renforcer l’attractivité commerciale et touristique par l’harmonisation de la qualité de façades commerciales, en intégrant également les magasins franchisés à la spécificité du centre ancien ;
  • Assurer une gestion concertée et profitable à tous des usages du domaine public, à travers la qualité du mobilier, de la signalétique, des terrasses…

 

Cette charte est le fruit d'un travail conjoint de la Ville de Limoges avec la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne, la Chambre de métiers de la Haute-Vienne, l'association Limoges commerces, l'Union des métiers des industries de l'hôtellerie.

 

A qui s'adresse cette charte ?

D'un point de vue géographique, c'est le périmètre du "grand centre ville" de la ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager) qui est concerné (voir page 3 du document à télécharger ci-dessous)

Les entreprises concernées sont : 

  • Restaurateurs, 
  • Cafetiers, 
  • Commerçants
  • Artisans

 

Quelles sont les prescriptions ?

Cette charte décline les préconisations à respecter sur le domaine public concernant :

  • les emprises des terrasses
  • les tables et chaises (couleurs, composition et matériaux, implantation)
  • les stores et parasols (matériaux, dimensions, couleurs...)
  • la végétalisation (composition, dimensions, implantation, matériaux, couleur, végétal)
  • les paravents
  • les porte-menus sur pieds limités à un seul par restaurant
  • les dispositifs de chauffage urbain et brumisation

 

Ces préconisations ont pour objectif principal d'offrir davantage d’esthétisme et d’harmonie.

 

Quelles sont les modalités techniques et administratives ?

Cette charte rappelle qu'un certain nombre d'autorisations sont à demander par les commerçants concernés comme par exemple avant d'installer une terrasse puisqu'il sagit du domaine public et qu'un dossier doit être déposé.

 

Revenir