Jeunes en situation de handicap, quel accès à l’apprentissage ?

Pour faciliter l'accès à l’apprentissage des personnes handicapées sans limite d’âge, des aides sont mobilisables pour l'apprenti et pour les entreprises.


En complément des aides à l'apprentissage classique, les entreprises recrutant des personnes handicapées peuvent bénéficier des aides suivantes :

  • des aides de l'Etat complémentaires au droit commun de 520 fois le Smic horaire brut
  • des aides financières de l'Agefiph (article 6)
  • des aides techniques et humaines sous forme de tutorat 
  • du dispositif d'accompagnement des apprentis en situation de handicap porté par l'Apajh 87

 

Zoom sur les aides techniques et humaines pour les entreprises

  • Aide au tutorat : financement de l'intervention d'un tuteur interne pendant la phase d'intégration (plafond de 1000 €, 40h d'intervention maxi).
  • Aide à l'aménagement de situation de travail : financement de matériels ou autres solutions techniques permettant d'adapter la situation de travail à l'état de santé, la déficience d'un salarié.
  • Auxiliariat professionnel : financement de l'intervention d'un tiers pour palier temporairement l'empêchement d'exécuter une tâche (plafond de 9150 €).
  • Reconnaissance de la lourdeur du handicap : en cas de besoin de compensation pérenne et perte de productivité effective à long terme, après aménagement du poste.

 

Pour tout contact avec l'Agefiph, 0 811373839 ou limousin@agefiph.asso.fr

Revenir