Financement participatif, un nouveau moyen de financer les entreprises

Le financement participatif ou crowdfunding met en relation l’épargne des ménages avec des «porteurs de projet» via des sites spécialisés. On donne, prête ou place une somme allant de 1000 à 5000 euros, parfois plus, pour soutenir le projet de son choix. La clé de ce type de financement est la multiplication des petites sommes collectées : les porteurs de projets peuvent espérer accumuler un capital s’élevant jusqu’à 100.000 ou 200.000 euros.


Le deuxième forum de la finance participative s'est tenu en novembre dernier à l'Ensil à Limoges réunissant de nombreux intervenants et partenaires du crowfunding. Consulter le site


Les épargnants choisissent eux-mêmes le projet, l'entreprise (classique ou de l’économie solidaire) ou l'association destinataire de leur argent. 

 

Le financement peut s’effectuer suivant quatre formes :

  • le financement par le don avec ou sans contrepartie,
  • le financement par le prêt entre particuliers,
  • le financement en fonds propres,
  • Le financement par le prêt avec intérêts par une banque.

 

 

Ils s’appuient sur des plateformes spécialisées, dont le nombre et l'activité sont en plein développement. Ces plateformes organisent la mise en relation en identifiant les cibles et en apportant aux épargnants les éléments d'information nécessaires à un choix éclairé. Elle se rémunèrent en prélevant entre 5 et 9 % des fonds collectés.

 

Liste des plateformes (environ 180) sur : http://www.alloprod.com/labels-participatifs/

Revenir