Bilan 2013, perspectives 2014 dans les entreprises du Limousin

La Banque de France a présenté à la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne les grandes tendances de la conjoncture économique pour 2013 en Limousin et ses perspectives 2014.

Elle a enquêté auprès de 440 entreprises afin d’évaluer l’environnement économique pour 2013. Les secteurs représentés dans cette étude sont :

  • l’industrie,
  • le bâtiment,
  • les travaux publics
  • le transport routier de marchandises.


L’industrie

  • Le chiffre d’affaires du secteur de l’industrie a connu un recul modéré par rapport à 2012 (-1,2 %). Seule l'industrie agroalimentaire garde un chiffre d'affaires stable (+0,1 %).
  • Concernant l’export, les résultats sont à la baisse dans tous les secteurs de l'industrie (-3,5 %).
  • Les effectifs du secteur industriel ont baissé de 1,4 %.
  • Les investissements ont baissé de 12,9 % contrairement aux prévisions de 2013. Seul le secteur des équipements électriques et électroniques a enregistré une progression de ses investissements (+9,8 %).

 

Perspectives pour 2014
Pour 2014, les chefs d’entreprise tablent sur une progression de leur chiffre d'affaires estimée à 2,3 %. L'export devrait progresser pour l'ensemble des secteurs : +6,4 %. Pas d'embellie prévue en matière d’emploi : une stabilité des effectifs est attendue malgré une progression du CA de 2,3 %.



Le BTP : évolution négative de la production
Ce secteur d'activité a connu une année 2013 en progression (+2,6 %) malgré des niveaux d'investissements bien en-dessous de la normale (avant 2012). Les effectifs ont reculé de 2,2 % mais l'intérim a progressé de 3,9 %.
Concernant 2014, les entreprises prévoient une année difficile dans la continuité de 2012 et de 2013 avec une baisse de la production de 7,5 % due à la baisse des mises en chantier pour les logements. Conséquence, les effectifs devraient baisser de 3,1%.

 

Le transport routier de marchandises : une année stable
Ce secteur voit son chiffre d'affaires se stabiliser autour de 0,1 %. Les effectifs ont reculé de 1,4 % et  l'intérim a chuté de 13,4 %. Les investissements ont baissé de 4,2 %.
Pour 2014, l'heure est à l'attentisme chez les chefs d’entreprises qui misent sur une stabilité de leur chiffre d’affaires évaluée à 0,9 %, des effectifs en légère baisse  (-0,7 %) et une estimation à la baisse des investissements (- 16,8 %) .

 

Retrouvez l'étude complète sur le site de la Banque de France


Synthèse issu de "Les entreprises en Limousin : bilan 2013 et perspectives 2014- Hors série Banque de France 2014


Revenir