Attention aux tentatives d'escroquerie dans les entreprises

Les tentatives d'escroquerie dans les entreprises se mulitplient et l'imagination des escocs n'a pas de limite ! Les entreprises doivent être vigilantes face au développement des escroqueries dont elles risquent d'être victimes, entraînant généralement pour elles de lourds préjudices financiers.

 

Quelques exemples identifiés par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)

  •  la " fraude au président". Le fraudeur contacte, par courriel ou par téléphone, le service comptable, en se faisant passer pour le président de la société mère ou du groupe. Après quelques échanges destinés à instaurer la confiance, le fraudeur demande que soit réalisé un virement international non planifié, urgent et confidentiel ; le comptable s'exécute alors après avoir reçu les références du compte étranger à créditer.
 
  • la fraude au "changement de RIB", appelée aussi "fraude au fournisseur". Les escrocs s'adressent au services comptables d'une entreprise en se faisant passer pour un fournisseur. Le faux fournisseur demande le paiement de factures sur un compte bancaire autre que le compte habituel
 
  • la fraude au "faux technicien". L'escroc se fait passer pour un technicien informatique annonçant une migration, un test ou un incident sur l'outil sur lequel sont gérés les comptes et les virements en en profite pour prendre la main sur l'ordinateur de son interlocuteur afin d'effectuer de prétendues opérations de maintenance, ayant en réalité pour but de réaliser des virements frauduleux.

 

La première protection reste la vigilance. Soyez prudents avant de délivrer ou de faire accèder à vos systèmes informatiques des personnes que vous ne connaissez pas.

Revenir